Islam-science

Forum sur l'échange des connaissances, où l'on peut trouver la réponse aux questions que l'on se pose.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les musulmanes célèbres: Myriam la mère de Issa 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anissa



Messages : 7
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Les musulmanes célèbres: Myriam la mère de Issa 1   Mar 2 Juin - 22:57

Et enfin Myriam la mère de Issa

Allah dit: “Donc son Seigneur l’accueillit du meilleur accueil et la fit croître de la plus belle croissance.” (Sourate 3 verset 38)

Allah dit: « ... Les anges dirent: « 0 Marie, Dieu t’a élue et t’a purifiée. Il t’a élue au-dessus des femmes des humains.” (Sourate 3 verset 42)

« 0 Marie, sois dévouée à ton Seigneur, et prosterne-toi et incline-toi avec ceux qui s’inclinent.” (Sourate 3 verset 43)

Allah dit : « Et Marie, fille d’Imran. Elle sut préserver son sexe. Nous y insufflâmes de Notre esprit. Elle traita de vraies les paroles de son Seigneur et Ses Ecritures. Elle fut parmi les dévouées. » (Sourate 66 verset 12)

« Rappelle dans le livre (le Coran) Marie. Lorsqu’elle s‘isola des siens dans un lieu oriental et mit entre elle un voile. Nous lui envoyâmes Notre esprit, qui revêtit pour elle l’apparence d’un humain parfait. Elle : « Je cherche refuge auprès du Très Miséricordieux contre toi si tu es de ceux qui sont pieux ! »

« Je ne suis, dit-il, qu ‘un messager de ton Seigneur venu te faire présent d’un garçon pur. » « Comment, dit-elle, aurais-je un garçon, quand aucun homme ne m‘a touché, et que je ne suis pas une débauchée ? » Il dit « Comme cela. » Ton Seigneur dit: « C ‘est pour Moi bien facile », afin de faire de lui un signe pour les hommes et une miséricorde de Notre part. Et ce fut chose accomplie. » (Sourate 19 verset 16 à 21)

“Elle le (Issa) conçut et s‘isola avec lui dans un lieu lointain, les douleurs la firent s‘adosser au tronc d’un dattier; elle dit: « Que ne suis-je pas morte avant et que ne suis-je un oubli qu‘on oublie ! »

Il (un ange) l’appela de dessous elle: « N’aie pas de chagrin. Le Seigneur a mis au-dessous de toi une source. » Secoue vers toi ce tronc de dattier pour en faire pleuvoir des dattes mûres bonnes à cueillir. Mange et bois, rends à ton oeil la fraîcheur. Au premier humain que tu verras dit: « J’ai fait voeu au tout Miséricordieux de jeûner. Je ne parlerai en ce jour à personne. » Elle revint vers son peuple portant l’enfant. Ils dirent: « 0 Marie tu as commis une chose épouvantable ! Sœur d’Aaron, ton père n‘était pas homme de mal, non plus

que ta mère était une débauchée ! » Elle désigna l’enfant. Ils dirent: « Comment parlerons-nous à un enfant au berceau ? »

Or il dit : « Je suis vraiment 1‘esclave de Dieu. Il m ‘a apporté le Livre, il a fait de moi un prophète, Il m‘a béni là où je me trouve et m‘a recommandé la prière et l’aumône légale tant que je vivrai, et la charité envers ma mère. Il n‘a pas fait de moi un violent misérable. Salut à moi le jour de ma naissance, le jour où je mourrai, comme au jour où vivant je ressusciterai. » Voilà Issa fils de Maryam. Parole de la vérité, sur quoi ils controversent. Pourquoi Dieu aurait-Il adopté un enfant? Pureté à Lui! Une fois son décret pris, Il n‘a qu’à dire “Sois!“ et cela est. « Dieu est mon Seigneur et le vôtre. Adorez-le. Voici le droit chemin. » (Sourate 19 verset 30 à 36)

D’après Anas (Que Dieu soit satisfait de lui), le Prophète (PSL) a dit: « Parmi toutes les femmes du monde, tu peux te contenter de Marie fille de Joachim, Khadija fille de Khowaylid, de Fatima fille de Muhammad et d’Assya femme de Pharaon. » (Rapporté par At-Tirmidi).

D’après Abou Moussa al Ash’ari, (Que Dieu soit satisfait de lui), 1’Envoyé de Dieu (PSL) a dit: « Beaucoup d’hommes sont parfaits, mais ne sont parfaites parmi les femmes que Marie, fille de Imrane et Assya la femme de Pharaon. Le privilège d‘Aisha équivaut au privilège qu’a le pain mitonné (Tharid) sur l’ensemble des repas. » (Rapporté par al-Boukhari)

L’Envoyé de Dieu (PSL) a dit: « Tout fils d’Adam sera touché par Satan le jour sa naissance sauf Marie et son fils. » (Rapporté par Mouslim)

La femme d’Imrane espérait depuis très longtemps avoir un enfant; elle n’était parvenue à supporter sa stérilité qui durait depuis trop longtemps, en essayant de se persuader qu’une chose ne pouvait arriver qu’ au moment où Dieu avait décidé qu’elle ait lieu ; mais avec l’âge, elle se prit à désespérer quelquefois pendant de courts instants; grâce à sa forte foi, elle parvenait rapidement à reprendre courage et se mettait à espérer de nouveau. A chaque fois, elle se répétait en effet que la Puissance divine était au-dessus de tout. Elle était convaincue que Dieu répondrait favorab1ement à sa demande et c’est ainsi qu’elle fit le vœu de vouer le fils qu’elle aurait au service du Temp1e. Son désir le plus ardent était en effet que sa progéniture soit au service de Dieu uniquement, ce qui était le sentiment le plus noble que puisse ressentir une mère car elle savait que ce vœu formulé la priverait de l’appropriation égoïste que peut ressentir toute mère.

Bientôt, l’épouse d’Imrane se rendit compte que, malgré son âge, elle était enceinte. Son désir le plus cher allait enfin se réaliser, et elle pourrait tenir la promesse faite à Dieu. C’était cela qui lui procurait le plus de bonheur. Mais toute sa joie faillit disparaître en fumée quand elle mit au monde son enfant tant attendu et qu’elle s’aperçut qu’elle avait eu une file, non un garçon comme elle avait tant espéré. Ce fut une déception qui ne dura pas longtemps, car elle parvint une fois encore à se convaincre que tout ce qui nous vient de Dieu ne reflète que la Volonté divine qui cache le plus souvent une sagesse que nous ne pouvons pas toujours découvrir sur le champ.

Sa première réaction fut donc de se tourner vers son Créateur et de dire: « Seigneur, voilà que j‘ai accouché d’une fille » or Dieu savait mieux qu‘elle de quoi elle avait accouché et le garçon n‘est pas comme la fille. Je l’ai appelée Marie, et je la place, ainsi que sa descendance, sous Ta protection contre Satan le banni. »(Sourate La Famille verset 35)

Aussitôt après le bébé fut emmené au temple, ainsi que l’exigeait le respect du vœu formulé. Les rabbins s’arrachèrent la petite enfant, tous désireux d’en avoir la charge, car il s’agissait de leur supérieur Imrane, un homme respecté et estimé de tous.

Ce n’était certes point une habitude qu’une fille soit acceptée comme prêtresse, charge jusque-là réservée aux seuls hommes, mais la situation était telle que les rabbins ne pouvaient refuser une personne qui, avant sa naissance, avait été vouée au service de Dieu. C’est la raison pour laquelle tout le monde voulut être le parrain de la petite file.

Zacharie fut cependant celui qui fut désigné en fin de compte, étant donné qu’il était le mari de la tante maternelle du bébé. C’était le supérieur des rabbins, un

Descendant d’Aaron et un homme de grande qualité, auquel avait été confié la charge du temple qui se transmettait dans sa famille depuis des générations.

Marie grandit donc dans la famille de ce saint homme, auprès de sa tante maternelle. Lorsqu’elle eut atteint la puberté, il lui fit construit une chambre dans le temple même, afin qu’elle puisse se consacrer entièrement à l’adoration de Dieu, conformément au vœu fait par sa mère. L’influence de la vie qu’elle avait menée dans cette pieuse famille adoptive fut déterminante, car Marie passa tout son temps à n’adorer que Dieu seul, sans rien Lui associer, passant
Ses journées à jeûner et ses nuits dans la ferveur et la prosternation, chaque jour, Zacharie enfermait Marie dans sa chambre, l’abandonnant ainsi a l’adoration, et il ne revenait la voir que pour lui apporter ses repas. Cependant, chaque fois, il trouvait devant elle de la nourriture et quand il demandait à la jeune fille d’où lui venait cela, elle répondait que c’était un don de Dieu.

En effet, Dieu avait agréé la jeune fille d’une bonne manière, comme il est précisé dans le Coran (Sourate la famille d’Imrane verset 37).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les musulmanes célèbres: Myriam la mère de Issa 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La communauté des Petites Soeurs d'Israel et sa fondatrice Mere Myriam
» 1er Janvier: Sainte Marie Mère de Dieu, Prière pour la Paix
» Saint Anne et Saint Joachim Père et Mère de la très Sainte Vierge, commentaire du jour "La parabole du levain"
» Bienheureuse Mère Térésa de Calcutta
» Supplication à Marie ! Mère de Dieu, priez pour nous.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam-science :: Echange, partage :: Discussions générales, les inclassables-
Sauter vers: