Islam-science

Forum sur l'échange des connaissances, où l'on peut trouver la réponse aux questions que l'on se pose.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Piston à l’emploi en Algérie / SONATRACH = colonialisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MASSNSEN



Messages : 8
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Piston à l’emploi en Algérie / SONATRACH = colonialisme   Mer 21 Jan - 16:52

Les pratiques de favoritisme employées par SONATRACH pour recruter ses cadres sont connues par tous les Algériens, c'est des pratiques sont semblables et symétriques à celles de l'époque coloniale, la seule donnée qui a changé c'est que les colons français sont remplacés par les fils des cadres et des militaires Algériens.



Etant citoyen Algérien de 2eme degré privé de mon droit au travail, n’ayant pas de piston et de connivences avec les enfants du système, j’ai été exclu des recrutements des institutions de l’état et des sociétés de pétrolières. La plupart de ces sociétés n’ont même pas daigné répondre à mes demandes d’emploi que j’ai adressé continuellement depuis la fin de mes études (depuis 6 ans). Pourquoi je n’ai pas le droit de travailler à Hassi Messaoud à Ain Amenas, …? Parce que il y a plus d’avantages dans les sociétés pétrolières et naturellement il n’y a que les fils du système (fils des directeurs, des militaires, …) qui méritent des salaires conséquents, des voitures, … ? Par ce que les enfants du système sont nés favorisés et doivent jouir de la rente et avoir très jeunes une bonne situation pour se marier puisque ils ne supportent pas de rester célibataires ? Messieurs les décideurs pourquoi n’entendez vous pas les plaintes des diplômés compétents mais faute de piston SONATRACH leurs a signifié qu’ils n’ont pas le droit de travailler dans cette société symbole du favoritisme et du piston ?

Pour réduire l'ampleur de ces pratiques colonialistes et discriminatoires, je souhaite canaliser le mécontentement des jeunes Algériens pour demander ensemble que l'égalité des chances à l'emploi soit garantie par l'état en adoptant :

**) Un texte claire contre le favoritisme et Hogra à l’emploi ; Nous devons plus accepter et tolérer les pratiques de piston qui porte le préjudice le plus grave à l’Algérie : le piston est généralisé, des incompétents sont favorisés à occuper des postes de responsabilité tandis que les compétents sont exclus et forcés à l’exil ; pourquoi les cadres de l’état et les militaires attribuent par favoritisme net à leurs fils des postes d’emploi à SONATRACH et dans les sociétés pétrolières étrangères et administrations de l’état tandis qu’ils recommandent aux fils du bas peuple ASSABR et de chercher des postes d’emploi précaires chez les privés ou même des contrats de pré-emploi avec des salaires de misères? A ce titre des sanctions sévères doivent être appliquées aux recruteurs véreux et des mesures facilitant le recours à la justice (frais de justice supportés par l’état, affaire à traiter en urgence par les juges,..) doivent être accordées aux diplômés lésés.

Ce n'est pas juste de banaliser ce phénomène de favoritisme pour l'accès à un poste d'emploi en le justifiant que le piston existe dans tous les pays du monde, non en Europe ou aux USA les recrutements dépendent pour beaucoup sur les compétences en sus de cela leurs chômeurs bénéficient d'un revenu minimum (RMI ou allocation chômage) pour garder leur honneur. En plus de tous cela, nous sommes un peuple de musulman; nous avons obligation de combattre les inégalités et le favoritisme d'ont bénéficient les enfants des militaires et cadres de l'état.

Je souhaite également réunir des scientifiques pour contribuer aux recherches en énergie libre pour espérer y parvenir progressivement à remplacer le pétrole par une source d'énergie propres et pratiquement gratuite (transformation des rayons cosmiques (énergie tachyonique disponible en quantités illimitées dans l'univers) en énergie électrique : voir mes recherches sur http://www.conspirovniscience.com/forum/index.php?showtopic=340&st=0&





Je ne suis pas novice, le piston à SONATRACH je l'ai vécu dans ma chaire, j'ai récolté une grosse haine et un besoin de revanche contre ceux qui m'ont exclu plusieurs fois de postes d'emploi que j'ai mérité eu égard aux résultats que j'ai obtenus sur concours, les recruteurs m'ont exclu par la violence et la puissance que leurs confèrent leurs statut mais ils sont incapables de me regarder en face et de justifier pourquoi ils refusent de me recruter, mais ils n'ont pas d'arguments sauf ceux de type désolé tu as réussi dans les concours de recrutement mais nous ne pouvons t'engager car le fils d'un tel ou tel cadre Ets prioritaire, tu es fou on laisse nos fils en chômage et on te recrute toi fils du bas peuple? voici ce qu'ils pensent sincèrement. Je dis cela par expérience d'avoir affaire à eux plusieurs fois.



Je pense qu’il est urgent de regrouper les Algériens fils du peuple (exclus par SONATRACH et autres institutions publiques parce qu’ils n’ont pas LEM3AREZF nécessaires pour espérer à un recrutement), redonner l’espoir aux diplômés MAHGOURINE et créer ainsi une association nationale pour lutter contre les nouveaux colons prioritaires aux recrutements.

Je propose de créer des listes par communes pour recenser les cadres qui s’adonnent au favoritisme, dans vos localités vous connaissez les cadres de SONATRACH qui ont utilisé leurs influences pour recruter leurs fils ou ceux de leurs amis par ce fait de favoritisme c’est clair ils ont exclus d’autres Algériens et les ont livrés aux chômage et à la misère. C’est clair qu'ils ont commis un préjudice grave envers la société, en favorisant les pistonnés tout en rejetant les autres Algériens fils du bas peuple. A ce titre la société doit les isoler (ne pas leur parler ni assister à leurs fêtes ou partager leurs deuils). Puisqu’ils ne méritent pas les postes et les salaires sur gonflés dont ils ont bénéficié donc tous les biens acquis par eux et leurs fils leurs seront confisqués et reversés au trésor.

Si nous réussirons à nous unir contre ces colons, nous parviendrons à libérer le pays de l’injustice, de la mauvaise répartition des richesses nationales.

Ensemble nous pourrons forcer SONATRACH à remettre en cause et annuler tous ses recrutements depuis 1990 (période de généralisation du piston) et à organiser des nouveaux concours et redistribuer les postes d’emploi avec équité.



J’ai cité nommément SONATRACH car cette société est l'exemple le plus illustratif et représentatif du piston à l'emploi en Algérie et surtout qu'elle exploite une ressource naturelle qui normalement appartient à tous les Algériens, mais je sais la vindicte populaire s’abattra sur tous les recruteurs véreux des administrations publiques, banques et sociétés nationales car les blessures sont profondes et beaucoup d’Algériens ont subit les affres du favoritisme d’ont ont bénéficié et continuent de bénéficier encore les nouveaux colons de l’Algérie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Piston à l’emploi en Algérie / SONATRACH = colonialisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1954: En été - Témoignage en visuel et en rêve - Port d'Alger - (Algérie)
» La pharmacie cosmétique en algérie
» Nouvel emploi du temps CEM
» le 1er Congrès Algérien de Biologie Clinique
» Emploi du temps 2008-2009 à P12 pour les L2.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam-science :: Echange, partage :: Discussions générales, les inclassables-
Sauter vers: