Islam-science

Forum sur l'échange des connaissances, où l'on peut trouver la réponse aux questions que l'on se pose.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tome1,Titre5: De la lotion

Aller en bas 
AuteurMessage
Safiya
Admin
avatar

Messages : 448
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Tome1,Titre5: De la lotion   Sam 15 Nov - 0:28

5 - De la lotion



Et de ces mots du Coran : "Si vous êtes souillés par le commerce charnel,
purifiez-vous. Si vous êtes malades ou en voyage, si vous venez
d'accomplir un besoin naturel ou que vous ayez eu un attouchement avec
une femme et que vous ne trouviez pas d'eau, cherchez de la terre
propre sur quelque éminence et frottez-vous en le visage et les mains.
Dieu ne songe pas à vous imposer les choses pénibles, mais il veut, en
vous purifiant, mettre le comble à ses bienfaits envers vous, dans
l'espoir que vous lui en serez reconnaissant"
(sourate 5, verset 6).

"O vous qui croyez, ne venez pas à la prière quand vous êtes ivres ;
attendez que vous sachiez ce que vous dites ; de même quand vous êtes

souillés (par le contact charnel), à moins que vous ne soyez en cours
de route, attendez que vous vous soyez lavés. Si vous êtes malade ou en
voyage, si vous venez d'accomplir un besoin naturel ou que vous ayez eu
un attouchement avec une femme et que vous ne trouviez pas d'eau,
cherchez de la terre propre sur quelque éminence et frottez-vous en le
visage et les mains. Dieu est indulgent et il pardonne."
(Sourate 4,
verset 43).




CHAPITRE PREMIER. --- L'ablution doit précéder la lotion.


1.'Aïcha, femme du Prophète, rapporte que celui-ci, lorsqu'il procédait à
la lotion qui suit le commerce charnel, s'y prenait de la façon
suivante : il commençait par se laver les mains, faisait ensuite
l'ablution ordinaire de la prière, puis, plongeant ses doigts dans
l'eau, il les passait à travers la racine de ses cheveux. Ensuite, à
trois reprises, il prenait de l'eau dans sa main, la versait sur sa
tête ; enfin il faisait couler de l'eau sur tout son corps.



2.Maïmouna, femme du Prophète, a dit : "L'Envoyé de Dieu fit d'abord
l'ablution ordinaire de la prière, sauf pour les pieds. Il se lava les
parties naturelles ainsi que tous les organes atteints d'impuretés,
puis il se fit couler de l'eau sur le corps. Cela fait, il changea de
place et se lava les pieds. Telle était la lotion qu'il pratiquait à la
suite du commerce charnel."




CHAPITRE 2. --- De l'homme qui fait la lotion simultanément avec sa femme.


1.'Aïcha s'exprima ainsi : "Le Prophète et moi nous faisions la lotion au
moyen du même vase. Ce vase était une de ces coupes qu'on appelle Faraq
(La capacité de ce vase était de deux sâ.)."




CHAPITRE 3. --- De la lotion avec un sâ' d'eau ou une quantité à peu près équivalente.


1.Récit d'Abou-Salama : "Un jour, j'entrai chez 'Aïcha en compagnie de
son frère (de lait) qui l'interrogea sur la lotion pratiquée par
l'Envoyé de Dieu. 'Aïcha se fit alors apporter un vase d'environ un sâ'
; elle se lava ensuite et répandit l'eau du vase sur sa tête. Entre
elle et nous il y avait un écran (Cet écran ne cachait que la partie du
corps au-dessous de la taille.)."



2.Selon Abou-Dja'far, un jour qu'il se trouvait avec son père chez
Djâbir-ben-'Abdallah en compagnie d'autres personnes, quelqu'un
interrogea Djâbir au sujet de la lotion. "Un sâ' d'eau te suffit,
répondit-il. --- Il ne me suffit pas, répliqua-t-il. --- Il suffisait
cependant à un être plus chevelu et meilleur que toi, répondit Djâbir."
Ensuite, vêtu d'un seul vêtement, Djâbir dirigea notre prière.



3. Ibn-'Abbâs rapporte que le Prophète et Maïmouna pratiquaient la lotion avec un même vase.



CHAPITRE4. --- De celui qui répand l'eau par trois fois sur sa tête.


1.Suivant Djobaïr-ben-Mot'im, l'Envoyé de Dieu dit un jour : "Quant à
moi, je répands l'eau par trois fois sur ma tête." Et ce disant, il fit
le geste avec ses deux mains.



2. Djâbir-ben-'Abdallah a dit : "Le Prophète se répandait de l'eau par trois fois sur la tête."


3.D'après Abou-Dja'far : "Djâbir me dit : "Ton cousin paternel (ou plus
exactement le fils de l'oncle paternel de ton père), --- c'est à
Al-Hasan-ben-Mohammed fils d'El-Hanafia qu'il faisait allusion, ---
vint me trouver et me demander comment se pratiquait la lotion à la
suite du commerce charnel. Je lui répondis : Le Prophète prenait trois
fois de l'eau dans le creux de sa main et se la répandait sur la tête.
Ensuite il se répandait de l'eau sur tout le corps. --- C'est que moi
j'ai beaucoup de cheveux, me fit remarquer Al-Hasan. --- Le Prophète en
avait plus que toi, lui répondis-je."




CHAPITRE 5. --- La lotion ne se fait qu'une seule fois.
1.
Maïmouna a dit : "Je présentai de l'eau au Prophète pour la lotion. Il
se lava les mains à deux ou trois reprises, se versa ensuite de l'eau
dans la main gauche et s'en lava les parties naturelles. Puis après
avoir frotté sa main (gauche) sur le sol, il se rinça la bouche, aspira
de l'eau par les narines et se lava le visage et les mains. Cela fait,
il se répandit de l'eau sur le corps. Enfin, changeant de place, il se
lava les pieds."




CHAPITRE 6. --- De celui qui commence sa lotion avec un vase à traire ou qui emploie des parfums dans la lotion.


1.'Aïcha rapporte que le Prophète, lorsqu'il voulait faire la lotion
après le commerce charnel, se faisait apporter un vase dans le genre
d'un vase à traire. Il y prenait de l'eau avec la main, commençait par
le côté droit de la tête, puis passait au côté gauche ; suivant
d'autres récits, il commençait avec les deux mains et par le milieu de
la tête.




CHAPITRE 7. --- On doit se rincer la bouche et aspirer de l'eau par les
narines dans la lotion consécutive au commerce charnel.



1.Ibn-'Abbâs rapporte ces paroles de Maïmouna : "Je versai de l'eau au
Prophète pour la lotion. De sa main droite, il en versa sur la main
gauche et se lava ensuite les deux mains. Après cela, il se lava les
parties naturelles, puis posa la main sur le sol, la frotta sur la
terre et la lava. Ensuite il se rinça la bouche, aspira de l'eau par
les narines, se lava le visage et répandit de l'eau sur sa tête. Enfin,
changeant de place, il se lava les pieds. On lui apporta alors une
serviette, mais il n'en fit pas usage pour s'essuyer."




CHAPITRE 8. --- Frotter sa main sur le sol est la meilleure manière de la nettoyer.


1.Suivant Maïmouna, le Prophète fit la lotion imposée après le commerce
charnel de la façon suivante : il se lava les parties naturelles avec
un de ses mains, qu'il frotta ensuite contre le mur. Puis il la lava et
accomplit l'ablution ordinaire de la prière. Cette ablution terminée,
il se lava les pieds.




CHAPITRE 9

. --- Est-il permis à celui qui a été souillé par le commerce charnel
d'introduire la main dans le vase avant d'avoir lavé cette main
lorsqu'elle n'a pas été atteinte d'une autre souillure que celle du
commerce charnel. --- Ibn-Omar et El-Barâ-ben-'Âzib introduisaient leur
main non lavée dans l'eau destinée à l'ablution qu'ils pratiquaient
ensuite. Ibn-'Omar et Ibn-'Abbâs ne voyaient aucun mal à se servir de
l'eau restant de la lotion du commerce charnel.



1. 'Aïcha a dit : "Le Prophète et moi faisions pour la lotion usage du même vase, où nos mains plongeaient à tour de rôle."


2. Suivant 'Aïcha, le Prophète se lavait d'abord la main quand il voulait procéder à la lotion qui suit le commerce charnel.


3. "Le Prophète et moi, dit 'Aïcha, nous faisions usage du même vase pour la lotion qui suit le commerce charnel."


4.'Abdallah-ben-'Abdallah-ben-Djabr a entendu Anas-ben-Mâlik dire : "Le
Prophète et l'une quelconque de ses femmes faisaient usage du même vase
pour la lotion."




CHAPITRE 10. --- Est-il permis de mettre un intervalle entre la lotion et
l'ablution ? --- On rapporte d'Ibn-'Omar qu'il se lava les pieds après
que l'eau de l'ablution se fût complètement évaporée sur lui.



1.Maïmouna a dit : "Je plaçai de l'eau devant l'Envoyé de Dieu afin qu'il
fît la lotion. Il s'en versa sur les deux mains et les lava à deux ou
trois reprises. Ensuite, de sa main droite, il en versa sur sa main
gauche et se lava les parties naturelles. Il frotta alors cette main
sur le sol, puis se rinça la bouche, aspira de l'eau par les narines,
se lava le visage, les deux mains et la tête à trois reprises. Enfin il
répandit de l'eau sur tout son corps et, changeant de place, il se lava
les pieds."


Dernière édition par Safiya le Sam 15 Nov - 0:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barakat.forumdediscussions.com
Safiya
Admin
avatar

Messages : 448
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Tome1,Titre5: De la lotion   Sam 15 Nov - 0:30

CHAPITRE 11. --- De celui qui, dans la lotion, verse de la main droite de l'eau sur la main gauche.


1.Voici comment s'exprima Maïmouna-bent-El-Hârits : "Je déposai l'eau
destinée à la lotion devant le Prophète et lui couvris la tête. Il se
versa de l'eau sur la main et la lava une ou deux fois. --- "Je ne sais
plus, dit Solaïman, qui rapporte ce récit, s'il n'a pas été parlé d'une
troisième fois." --- Ensuite, de sa main droite il versa de l'eau sur
la main gauche et se lava les parties naturelles. Après quoi, il frotta
sa main gauche sur le sol ou contre le mur ; puis il se rinça la
bouche, aspira de l'eau par les narines, se lava le visage, les mains
et la tête. Enfin il se versa de l'eau sur le corps et, après avoir
changé de place, il se lava les pieds. Alors je lui présentai un linge,
mais il fit de la main un geste de refus et n'en voulut point."




CHAPITRE 12. --- Une seule lotion suffit-elle lorsqu'on a commercé plusieurs
fois avec une même femme ou avec des femmes différentes ?



1.Mohammed-ben-El-Montachir a dit : "Comme je rapportai à 'Aïcha le
propos tenu par Ibn-'Omar, elle répondit : "Dieu fasse miséricorde à
Abou-'Abderrahman (c'était le surnom d'Ibn-'Omar) ! C'est moi qui avait
parfumé l'Envoyé de Dieu ; il eut ensuite commerce avec ses femmes, et
le lendemain matin, quand il reprit l'état d'ihrâm, il embaumait encore
de ses parfums."



2.D'après Qatâda, le fait suivant a été rapporté par Anas-ben-Mâlik : Le
Prophète, dans le seul espace de temps d'un jour et d'une nuit, avait
commerce avec toutes ses femmes, et elles étaient au nombre de onze.
"Etait-il donc capable de le faire ? dis-je à Anas. --- Entre nous,
répondit-il, nous racontions que le Prophète était doué de la vigueur
de trente hommes." Sa'îd rapporte, d'après Qotâda, que Anas aurait dit
: "neuf femmes".




CHAPITRE 13. --- De la lotion et de l'ablution à la suite d'un suintement érotique.


1.'Ali a dit : "J'étais sujet au suintement érotique. Je priai quelqu'un
d'interroger le Prophète sur ce point, ne voulant pas le faire moi-même
à cause de ma situation vis-à-vis de sa fille. Le Prophète me fit
répondre : "Fais l'ablution et la lotion de tes parties naturelles."




CHAPITRE 14. --- De celui qui s'est parfumé et qui, ayant fait ensuite la lotion, a conservé des traces du parfum.


1.Mohammed-ben-El-Montachir a dit : "Je rappelai à 'Aïcha les paroles
d'Ibn-'Omar : "Je n'aime pas me trouver un matin en état d'ihrâm encore
embaumant de parfums", et l'interrogeai là-dessus. Elle me répondit :
"J'avais parfumé l'Envoyé de Dieu, qui, après cela, eut commerce
successivement avec ses femmes et le lendemain se mit en état d'ihrâm."



2.'Aïcha a dit : "Il me semble encore voir sur le sommet de la tête du
Prophète la trace luisante des parfums alors qu'il était en état
d'ihrâm."




CHAPITRE 15. --- On doit passer les doigts au travers des cheveux (et de la
barbe), puis répandre de l'eau dessus lorsqu'on suppose que la peau a
été humectée en dessous.



1.Récit de 'Aïcha : "Chaque fois qu'il voulait faire la lotion à la suite
du commerce charnel, l'Envoyé de Dieu se lavait les mains, faisait
l'ablution ordinaire de la prière et procédait ensuite à la lotion en
passant les doigts dans ses cheveux (et sa barbe), et, quand il croyait
que la peau était bien humectée, il faisait couler de l'eau sur (sa
barbe et sur) ses cheveux à trois reprises différentes. Ensuite il se
lavait le reste du corps. L'Envoyé de Dieu et moi faisions usage, pour
la lotion, du même vase, et y puisions ensemble."




CHAPITRE 16. --- De celui qui, à la suite du commerce charnel, fait une
ablution, puis pratique la lotion pour le reste du corps sans laver à
nouveau les parties touchées par l'ablution.



1.D'après Maïmouna : "L'Envoyé de Dieu plaça devant lui l'eau pour la
lotion consécutive au commerce charnel. De la main droite il versa de
l'eau à deux ou trois reprises sur la main gauche. Il se lava ensuite
les parties naturelles, frotta deux ou trois fois sa main contre le sol
ou contre le mur, se rinça la bouche, aspira de l'eau par les narines,
se lava le visage et les bras, puis répandit de l'eau sur sa tête. Cela
fait, il se lava le reste du corps et enfin, changeant de place, il se
lava les pieds. Je lui apportai un linge, mais il n'en voulut pas et
secoua sa main pour l'égoutter."




CHAPITRE 17. --- Du fidèle qui, étant à la mosquée, se souvient qu'il est
encore souillé par le commerce charnel et sort dans cet état de la
mosquée sans avoir fait l'ablution sèche.



1.Dire d'Abou-Horaïra : "La prière allait commencer ; les fidèles rangés
en ordre étaient debout, quand le Prophète, sortant de chez lui, marcha
vers nous. Arrivé à l'endroit où il priait d'ordinaire, il se souvint
qu'il était encore souillé à la suite du commerce charnel. "Restez à
vos places", nous dit-il. Puis il rentra chez lui, y fit la lotion et
revint vers nous la tête encore dégouttante d'eau. Il prononça alors le
tekbîr, et nous priâmes avec lui."




CHAPITRE 18. --- Du fait de secouer les mains pour faire disparaître l'eau de la lotion du commerce charnel.


1.Récit de Maïmouna : "Je déposai l'eau destinée à la lotion devant le
Prophète et lui couvris la tête d'un voile. Il se versa de l'eau sur
les deux mains et se les lava. Ensuite, de sa main droite, il versa de
l'eau sur sa main gauche et se lava les parties naturelles. Puis il
frotta sa main sur le sol et la lava. Après quoi, il se rinça la
bouche, aspira de l'eau par les narines, se lava le visage et les bras
et se versa de l'eau sur la tête et s'en répandit sur le corps. Enfin,
changeant de place, il se lava les pieds. Quand il eut terminé, je lui
tendis un linge, mais il ne le prit point et s'en alla en secouant les
mains."




CHAPITRE 19. --- De celui qui, dans la lotion, commence par le côté droit de la tête.


1.Dire de 'Aïcha : " Celle d'entre nous qui était atteinte de souillure
résultant du commerce charnel se lavait par trois fois le sommet de la
tête avec les deux mains ; ensuite, d'une main, elle se lavait le côté
droit de la tête, et, de l'autre main, le côté gauche."




CHAPITRE 20. --- De celui qui procède à la lotion tout nu, seul, à l'écart de
tous, et de celui qui reste couvert d'un vêtement. Rester couvert est
préférable. Bahz, d'après son père, qui le tenait de son grand-père,
rapporte que le Prophète a dit : "Dieu a droit plus que personne à ce
qu'on se montre décent devant lui."



1.Suivant Abou-Horaïra, le Prophète a dit : "Les Israélites faisaient
leurs lotions tout nus, les uns devant les autres ; Moïse, au
contraire, se mettait à l'écart pour y procéder. "Par Dieu ! dirent les
Israélites, ce qui empêche Moïse de faire ses lotions avec nous, c'est
qu'il a une varicocède." Un jour que Moïse était allé faire la lotion,
il posa ses vêtements sur une pierre (c'était une pierre que Moïse
emportait toujours avec lui et dont il faisait sourdre de l'eau.). La
pierre qui portait les vêtements s'enfuit et Moïse se mit à sa
poursuite en criant : "Pierre, mon vêtement ! Pierre, mon vêtement !"
Les Israélites qui purent ainsi voir Moïse s'écrièrent : "Par Dieu ! il
n'a aucune infirmité." Moïse reprit alors son vêtement et se mit
ensuite à frapper la pierre." Abou-Horaïra ajouta : "Par Dieu ! ces
coups imprimèrent dans la pierre six ou sept marques."



2.D'après Abou-Horaïra, le Prophète a dit : "Pendant que Job, en état de
complète nudité, faisait la lotion, des sauterelles d'or s'abattirent
sur lui. Comme il s'occupait à les recueillir dans son manteau, Dieu
l'interpella en ces termes : "Job ! ne t'ai-je donc pas comblé d'assez
de biens pour que tu puisses te passer de ce que tu vois là ?" ---
Certes oui, répondit Job, et j'en jure par ta puissance ! mais je
n'aurai jamais assez de tes faveurs."






Dernière édition par Safiya le Sam 15 Nov - 0:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barakat.forumdediscussions.com
Safiya
Admin
avatar

Messages : 448
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Tome1,Titre5: De la lotion   Sam 15 Nov - 0:32

CHAPITRE 21. --- On doit se dérober aux regards des personnes présentes pour faire la lotion.


1.Abou-Morra, affranchi d'Omm-Hâni, fille d'Aou-Tâlib raconte avoir
entendu Omm-Hâni prononcer les paroles suivantes : " L'année de la
prise de la Mecque (Au mois de ramadan de l'an VIII de l'hégire.),
j'allai trouver l'Envoyé de Dieu. Il était en train de faire la lotion
et Fâtima le cachait à l'aide d'un voile. "Qui est cette femme ?
demanda-t-il. --- C'est moi, Omm-Hâni", répondis-je.



2.Maïmouna a dit : "Un jour je cachai aux regards le Prophète pendant
qu'il procédait à la lotion du commerce charnel. Il se lava les mains,
puis, de la main droite, il se versa de l'eau sur la main gauche et se
lava les parties naturelles et tout ce qui avait été souillé chez lui.
Ensuite il frotta sa main contre le mur ou sur le sol. Après cela, il
fit l'ablution ordinaire de la prière, sans toutefois laver ses pieds.
Enfin il se répandit de l'eau sur tout le corps et, changeant de place,
il se lava les pieds."




CHAPITRE 22. --- De la femme qui a un rêve érotique.


1.Omm-Salama, la mère des Croyants a dit : "Omm-Solaïm, femme
d'Abou-Talha vint trouver l'Envoyé de Dieu et lui dit : "Ô Envoyé de
Dieu, --- Dieu n'est certes pas offensé qu'on dise la vérité, --- la
femme doit-elle faire la lotion quand elle a eu un rêve érotique ? ---
Oui, répondit l'Envoyé de Dieu, si elle voit qu'il y a eu éjaculation."




CHAPITRE 23. --- De la transpiration produite par le commerce charnel. Le contact d'un musulman ne souille jamais.


1.Abou-Horaïra, encore souillé par le commerce charnel, fut rencontré par
le Prophète dans une rue de Médine : "Je m'éloignai aussitôt de lui,
dit-il, et allai procéder à la lotion. Quand je revins, le Prophète me
dit : "Où étais-tu donc allé, Abou-Horaïra ? --- J'étais souillé par le
contact charnel et n'ai pas voulu rester en ta compagnie, répondis-je,
alors que je n'étais pas purifié. --- Gloire à Dieu ! s'écria le
Prophète, sache que le musulman ne souille jamais."




CHAPITRE 24. --- L'homme souillé par le commerce charnel peut sortir de chez
lui, aller au marché ou ailleurs. -- 'Atâ a dit : "Il peut également se
faire poser des ventouses, se couper les ongles et se raser la tête
sans avoir pratiqué l'ablution.



1.Anas-ben-Mâlik rapporte que le Prophète de Dieu, dans une seule nuit,
avait commerce avec toutes ses femmes, et elles étaient à ce moment, au
nombre de neuf.



2.Abou-Horaïra a dit : "Un jour, encore souillé par le commerce charnel,
je rencontrai l'Envoyé de Dieu. Il me prit par la main et m'emmena avec
lui jusqu'à un endroit où il s'assit. Aussitôt, je m'échappai et allai
jusqu'à ma demeure pour faire la lotion. Je revins ensuite et le
retrouvai assis : "Où étais-tu, ô Abou-Horaïra ?" me dit-il. Quand je
lui eus répondu, il s'écria : "Gloire à Dieu ! sache que le musulman ne
souille jamais."




CHAPITRE 25. --- Du fait d'un homme, souillé par le commerce charnel qui reste
dans sa maison et qui a pratiqué l'ablution sans avoir encore fait la
lotion.



1.D'après Abou-Salama : "Je demandai à 'Aïcha si le Prophète se couchait
alors qu'il était encore souillé par le commerce charnel : "Oui, me
répondit-elle, mais auparavant il faisait l'ablution."



2.Ibn-'Omar rapporte que 'Omar-ben-El-Khattâb posa à l'Envoyé de Dieu la
question suivante : "L'un de nous peut-il se coucher alors qu'il est
souillé par le commerce charnel ? --- Oui, répondit le Prophète, quand
l'un de vous aura fait son ablution, il pourra se coucher encore qu'il
soit souillé par le commerce charnel."




CHAPITRE 26. --- Le musulman, souillé par le commerce charnel, fait l'ablution et dort ensuite.


1.D'après 'Aïcha : "Quand le Prophète voulait dormir et qu'il était
souillé par le commerce charnel, il se lavait les parties naturelles et
faisait l'ablution ordinaire de la prière."



2.D'après 'Abdallah, 'Omar-(ben-El-Khattâb) consulta le Prophète sur le
point suivant : "L'un de nous peut-il dormir étant encore souillé par
le commerce charnel ? --- Oui, répondit le Prophète, quand il aura fait
l'ablution."



3.'Abdallah-ben-'Omar rapporte que 'Omar-ben-El-Khattâb dit au Prophète
que son fils ('Abdallah, celui-là même qui rapporte la tradition) était
parfois souillé pendant la nuit. "Fais l'ablution, lave tes parties
naturelles et dors ensuite", répondit le Prophète (au jeune homme).




CHAPITRE 27. --- Du cas où il y a un simple contact entre les parties naturelles de l'homme et celles de la femme.


1.D'après Abou-Horaïra, le Prophète a dit : "Quand l'homme se place entre
les bras et les jambes de la femme et qu'il y a introduction (même si
il n'y a pas éjaculation) la lotion est obligatoire (pour l'un et
l'autre)."




CHAPITRE 28. --- De la lotion après souillure produite par l'écoulement vaginal de la femme.


1.Zeïd-ben-Khâlid-El-Djohani rapporte qu'il posa la question suivante à
'Otsmân-ben-'Affân : "Dis-moi ce qu'il y a à faire quand un homme a
pratiqué le coït avec une femme, sans avoir eu d'éjaculation de sperme
? --- On doit faire l'ablution ordinaire de la prière, puis se laver
les parties naturelles, répondit 'Otsmân ; c'est ce que j'ai entendu
dire à l'Envoyé de Dieu." Zeïd ajoute qu'il adressa la même question à
'Ali-ben-'Obaïd-Allah et à Obayy-ben-Ka'b qui lui firent la même
recommandation.



2.Obayy-ben-Ka'b, s'adressant au Prophète, lui dit : "Quand un homme
pratique le coït avec une femme et qu'il n'éjacule pas, (que doit-il
faire) ? --- Qu'il lave les parties qui ont été en contact avec la
femme, qu'il fasse l'ablution ordinaire de la prière et qu'il prie
ensuite."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barakat.forumdediscussions.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tome1,Titre5: De la lotion   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tome1,Titre5: De la lotion
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lotion pour les petites fesses?
» Lotion anti-acnée
» lotion aux plantes pour soulager les démangeaisons
» Lotion pour bronzage en cabine
» lotion pour lentilles de contact

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam-science :: Islam : base de connaissance :: Sahih al Boukhari-
Sauter vers: