Islam-science

Forum sur l'échange des connaissances, où l'on peut trouver la réponse aux questions que l'on se pose.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'importance de connaître l'exégèse du Coran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Safiya
Admin
avatar

Messages : 448
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: L'importance de connaître l'exégèse du Coran   Jeu 7 Aoû - 10:57

Al-'A`mach a rapporté d'après Abou Wa'il que Ibn Mas'oud (que Dieu l'agrée) avait dit : "Quand l'un de nous apprenait dix versets coraniques, il ne les dépassait que quand il savait leurs sens et leurs enseignements".

La meilleure méthode est d'expliquer le Coran par le Coran lui-même

Ibn Taymiya (que Dieu lui fasse miséricorde) a dit : "La meilleure méthode à suivre consiste à interpréter le Coran par le Coran, car ce qui est sommairement exposé dans un endroit, est bien détaillé dans un autre; et ce qui est dit brièvement dans un endroit, se trouve circonstancié dans un autre". (Majmou' Al-Fatawa 13/363)

Ensuite, la Tradition du Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) explique le Coran

Dieu (le Très-Haut) dit : {Nous avons fait descendre vers toi le Livre avec la vérité, pour que tu juges entre les gens, selon ce que Dieu t'a appris} (4/105)

Dieu (le Très-Haut) a dit : {Et vers toi, Nous avons fait descendre le Coran, pour que tu exposes clairement aux gens ce qu'on a fait descendre pour eux et afin qu'ils réfléchissent} (16/44)

Dieu (le Très-Haut) a dit : {Et Nous n'avons fait descendre sur toi le Livre qu'afin que tu leur montres clairement le motif de leur dissension, de même qu'un guide et une miséricorde pour des gens croyants} (16/64)

L'Envoyé (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "On m'a octroyé le Coran et avec lui son équivalent". (Abou Dawoud n°4604, At-Tirmidhi n°2664, et Ibn Mâja)

Abou `Abdoullah Muhammad Ibn 'Idris Ac-Chafi`î a dit : "Tous les jugements qu'a émis l'Envoyé de Dieu (que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui) reposent sur ce qu'il avait compris du Coran".

Si on ne trouve pas cette exégèse dans le Coran ou la Tradition, on se reporte sur les avis des compagnons

'Abdallah Ibn 'Abbâs est aussi très connu pour être l'Interprète du Coran. Il le fut vraiment, grâce à l'invocation de l'Envoyé en sa faveur : "Ô Dieu! accorde-lui science en religion, apprends-lui la compréhension". (Al-Boukhâri n°143)

Selon Ibn Jarir, Muhammad Ibn Bachar nous a rapportés, Waki` nous a informés, Soufian nous a informés d'après Al-'A`mach, d'après Muslim, d'après Masrouq que Ibn Mas'oud a dit : "Oui, l'Interprète du Coran est bien Ibn Abbâs".

D'après Yahya Ibn Dawoud, d'après 'Ishaq Al-'Azraq, d'après Soufian, d'après Al-'A`mach, d'après Moslim Ibn Subyh 'Abi Addoha, d'après Masrouq que Ibn Mass'oud avait dit : "Le meilleur interprète du Coran est Ibn `Abbas".

Selon Abou Ja`far Muhammad Ibn Jarir At-Tabari : Abou Kurayb nous a rapportés : Jabir Ibn Nouh nous a informés, Al-'A`mach nous a informés d'après Abou Addoha, d'après Masrouq que 'Abdallah Ibn Mas'oud a dit : "Par Celui en dehors de qui il n'y a pas de dieu, il n'y a pas de verset du Livre de Dieu descendu sans que je ne sache à propos de qui il est descendu et où il est descendu; et j'irai (voir) n'importe qui si je sais qu'il est plus connaissant du Livre de Dieu que moi".

Al-'A`mach a rapporté d'après Abou Wa'il : `Ali a chargé `Abdoullah Ibn `Abbas de la direction de la saison du grand pélerinage. Celui-ci fit donc un sermon aux gens et lut la sourate d'Al-Baqara -ou selon une autre version celle d'Annour- et l'interpréta. Si les Roumains, les Turcs et les Daylms avaient entendu cette interprétation, ils auraient tous embrassé l'islam.

Hâkim Abou Abd Allah dit dans le chapitre consacré "l'exégèse" de son ouvrage intitulé Al-Moustadrak: que celui qui est en quête de ce savoir sache que l'explication ou l'exégèse d'un compagnon du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) qui a été témoin de la révélation est un hadith mousnad (ininterrompu).
Il a dit également dans un autre endroit de son livre : "pour nous, elle a la valeur d'un hadith hautement attribué." (au Prophète)

Si on ne trouve pas d'explication dans le Coran et la Tradition et qu'on ne la trouve pas aussi chez les compagnons, c'est que nombre d'imams se réfèrent à la génération suivante, comme Moujâhid Ibn Jabr qui fut un prodige en exégèse du Coran

Muhammad Ibn 'Ishaq : 'Iban Ibn Salih nous a informés que Mojahid avait dit : "Trois fois, j'ai exposé le Coran à Ibn Abbâs, de son prologue jusqu'à son épilogue, et à chaque verset je l'arrêtais et je l'interrogeais sur lui".
Ibn 'Abi `Omar nous a informés, Sufyan Ibn `Oyayna nous a informés d'après Al-'A`mach que Mojahid avait dit : "Si j'avais lu le Coran suivant la lecture de Ibn Mas'oud (qui est beaucoup plus explicite), je n'aurais pas eu besoin de poser autant de questions sur les divers versets coraniques à Ibn `Abbas".

Selon Ibn Jarir, Abou Kurayb nous a informés : Talq Ibn Ghanam nous a informés d'après `Othman Al-Maki que Ibn 'Abi Mulayka avait dit : J'ai vu Mojahid, menu de ses planches, poser des questions à Ibn `Abbas sur l'interprétation du Coran. Et Ibn `Abbas de lui dire : "Mets cela par écrit"; jusqu'à ce que Moujahid lui eut posé des questions sur toute l'interprétation du Coran. C'est pourquoi Soufyan At-Thawri disait : "Si l'interprétation du Coran te provient de Mojahid, fie toi s'en"".

D'après la même chaîne des garants transmise par At-Tirmidhi : Al-Husayn Ibn Mahdi Al-Basri nous a informés, `Abd-Arrazaq Ibn Mu`amir nous a informés que Qatada avait dit : "Il n'y a aucun verset coranique que je n'avais entendu quelque chose à son propos".

L'interdiction d'expliquer le Coran suivant sa propre opinion

Le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "Celui qui dit sur le Coran son opinion ou ce qu'il ne sait pas, qu'il s'attende à voir sa place dans le Feu".

Abou Bakr (que Dieu l'agrée) a dit : "Quel ciel me ferait-il ombrage et quelle terre me porterait-elle, si moi je disais sur le Livre de Dieu ce que je ne sais pas".Ce qu'il en est des récits des gens du Livre

D'après `Abdoullah Ibn `Amr (que Dieu l'agrée), l'Envoyé de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "Transmettez ce que vous avez reçu de moi, fût-ce un verset (du Coran), et rapportez ce que vous savez des israélites sans rien craindre". (Al-Boukhari n°3461)

Ubaidullah Ibn 'Abdullah a rapporté ces propos d'Ibn Abbâs: "Comment pouvez-vous avoir recours aux Gens de l'Ecriture, lorsque vous avez le Coran, que Dieu a révélé à son Prophète après leurs livres, et que vous lisez dans toute sa pureté originale. Dieu vous a dit comment les Gens de l'Ecriture ont changé le livre de Dieu, comment ils ont écrit un ouvrage de leurs mains, qu'ils ont ensuite présenté comme provenant de Dieu, et cela par l'avidité du gain. La science que vous avez reçue ne doit elle pas vous empêcher de leur rien demander ? Non, pas Dieu, aucun d'eux n'est jamais venu vous demander ce qui vous a été révélé, à plus forte raison ne devez pas avoir recours à eux". (Al-Boukhârî 9/614)

Ibn Taymiya (que Dieu lui fasse miséricorde) a dit : "Ces hadiths israélites se rapportent pour en tirer argument et non pour y croire. Ils sont de trois types :
- Le premier est ce dont l'authenticité est prouvée conformément à ce que nous avons entre les mains.
- Le second est ce dont la fausseté est assurée, car il contredit les preuves dont nous disposons.
- Le troisième est ce qu'on passe sous silence et qui est ni de cette sorte ni de l'autre; et qu'on n'y croit pas, ni ne le dénie. Cependant, il est permis de le rapporter conformément à ce qui précède. La plupart des hadiths de ce type ne sont d'aucune utilité et ne traitent pas des affaires religieuses. C'est pourquoi, ceci fait souvent régner la discorde parmi les savants des gens du Livre, ainsi que parmi les exégètes
".
(Majmou' Al-Fatawa 13/363)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barakat.forumdediscussions.com
 
L'importance de connaître l'exégèse du Coran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Exégèse de la sourate 3 : La famille d'Imran
» Exégèse de la sourate 9 : Le repentir
» Exégèse de la sourate 16 : Les abeilles
» Exégèse de la sourate 11 : Houd
» Exegese scientifique du coran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam-science :: Islam : base de connaissance :: Tafsir-
Sauter vers: