Islam-science

Forum sur l'échange des connaissances, où l'on peut trouver la réponse aux questions que l'on se pose.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A la lumière de Ton nom, nous vivons par Amr Khaled

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Safiya
Admin
avatar

Messages : 448
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: A la lumière de Ton nom, nous vivons par Amr Khaled   Jeu 5 Juin - 7:30

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux, le Très miséricordieux, louanges à Allah, et que la bénédiction et le salut d’Allah soient accordés à notre maître le messager d’Allah.



Bonne année, puisse Allah agréer nos efforts et nous guider. Nous commençons ensemble un programme de trente épisodes dans lesquels nous traiterons des plus beaux attributs d’Allah.



Particularité du lieu :



Le lieu sublime et impressionnant d’où nous diffusons notre épisode, à quelques mètres de la Ka‘ba, convient bien au sujet. J’imagine que les millions de spectateurs ont envie d’y être. Le verset nous dit – ce qui peut être traduit par -: " [Et rappelle-toi], quand nous fîmes de la Maison un lieu de visite et un asile pour les gens…" (TSC, Al-Baqara (LA VACHE): 125).


La Maison sacrée, visible de l’endroit où je me trouve, me fait penser au prophète Ibrahim (Abraham) et son fils Isma‘îl (Ismaël) venant à cet endroit et recevant l’ordre de la bâtir et d’y convier les gens : " Et quand Abraham et Ismaël élevaient les assises de la Maison: «ô notre Seigneur, accepte ceci de notre part! Car c'est Toi l'Audient, l'Omniscient. " (TSC, Al-Baqara
(LA VACHE) :127).
" Et fais aux gens une annonce pour le Hajj. Ils viendront vers toi…"(TSC, AL-HAJJ (LE PELERINAGE): 127).
Leur appel circule depuis des siècles et jusqu’à ce jour les gens y répondent et viennent en criant : “Labbaïk Allahouma labbaïk”
(A tes ordres Seigneur, nous sommes présents à tes ordres.) Dans ce même lieu, notre Prophète (BP sur lui) circumambulait autour de la Ka‘ba et c’est là également que son voyage nocturne (Isra’) et son ascension (Mi’raj) avaient commencé.


Particularité du moment :



Nous sommes au mois de Ramadan durant lequel Allah (SWT[ii]) recouvre les gens de Sa miséricorde, de Ses grâces et de Sa générosité à travers lesquels le sens profond des beaux attributs d’Allah devient plus clair : Al-Afow ‘Le Magnanime’, Al-Karim ‘Le Généreux’, Al-Latif ‘Le Subtil’, Ar-Rahim ‘Le Très Miséricordieux’ … et nous sentons leurs bénédictions.


Notre sujet :



Nous avons choisi trente attributs d’Allah (SWT) qui ont tous été mentionnés dans le Coran. Et nous en traiterons un chaque jour du mois de Ramadan. Nous en parlerons et les vivrons, nous mettrons en exergue leur influence dans notre vie et sur nos sociétés. Nous en parlerons aujourd’hui en général sans mentionner un en particulier et l’épisode comprendra quatre parties :



1- Le but du programme et l’importance des Plus beaux attributs.

2- Comment Allah nous guide-t-Il vers Ses beaux noms afin que nous Le connaissions ?

3- Pourquoi avons-nous intitulé le programme ‘A la lumière de Ton nom, nous vivons’ ? :

4- Des remarques générales.



Le but du programme :



Le but de parler des attributs d’Allah (SWT) est de vous faire comprendre que si vous connaissez Allah, vous L’aimerez, vous Lui obéirez comme si vous le voyiez, vous chercherez à Lui plaire, vous accepterez Ses ordonnances et vous aurez hâte de Le retrouver. Vous comprendrez la raison derrière tout acte, vous parviendrez à la sagesse, à une science infinie, à la paix.

De mon point de vue, la religion se résume en trois mots : Une connaissance qui mène à l’obéissance qui mène au bonheur. Nous trouvons dans Sourate Ta-Ha : " Tâ-Hâ. Nous n'avons point fait descendre sur toi le Coran pour que tu sois malheureux, si ce n'est qu'un Rappel pour celui qui redoute (Allah), (et comme) une révélation émanant de Celui qui a créé la terre et les cieux sublimes. Le Tout Miséricordieux S'est établi «Istawâ» sur le Trône. A Lui appartient ce qui est dans les cieux, sur la terre, ce qui est entre eux et ce qui est sous le sol humide. Et si tu élèves la voix, Il connaît certes les secrets, même les plus cachés. Allah! Point de divinité que Lui! Il possède les noms les plus beaux. -TSC, Tâ-Hâ: 1-8 -



La sourate nous apprend que le bonheur réside dans la proximité d’Allah et nous raconte le bonheur vécu par Moussa (Moïse) grâce à cette proximité et le malheur de Pharaon à cause de sa méconnaissance d’Allah (SWT). Notre but dans ce programme est de mieux connaître Allah à travers Ses plus beaux attributs pour L’aimer et L’adorer comme si nous le voyions car si nous ne le voyons pas, Lui nous voit.



Donnons en exemple, ‘Abdillâh ibn Houdhâfa après être devenu musulman et avoir connu Allah. Il avait été capturé par l’Empereur de Byzance qui lui proposa de renier sa religion en échange de sa liberté. 'Abdillâh refusa et préféra mourir. Devant tant de fierté, l’empereur lui proposa d’apostasier l’Islam en échange de pouvoir et de position de conseiller. Mais 'Abdillâh refusa encore une fois et l’empereur décida de le tuer.


Il fit venir deux autres prisonniers musulmans et fit jeter l'un d'entre eux dans l'huile bouillante dans l’espoir de voir fléchir 'Abdillâh et l'invita une fois de plus à se convertir au christianisme. Devant son refus, il ordonna qu'on jette 'Abdillâh dans le chaudron. Alors qu'on l'emmenait, il commença à pleurer. L'empereur crut l'avoir vaincu, le fit revenir et lui demanda de renier l’Islam mais à sa grande surprise, 'Abdillâh refusa. Furieux, l’empereur lui demanda la raison de ses larmes et 'Abdillâh lui répondit qu’il aurait aimé avoir plusieurs âmes pour les sacrifier toutes au nom d’Allah.


Nous avons également l’exemple de Al-Khansaa’, grande poétesse arabe. Elle écrivit de nombreuses élégies pour pleurer la mort de son frère Sakhr. Cependant, une fois devenue musulmane et quand elle perdit quatre de ses fils dans une guerre pour la cause d’Allah, elle n’a rien dit d’autre que : “Louange à Allah de m’avoir donné l’honneur de les voir mourir en martyres.” Elle avait appris à connaître Allah (SWT) et à se soumettre à Lui.


Il ne s’agit nullement de connaître Allah de manière superficielle. Il faut arriver à la connaissance d’Allah au point de comprendre que tout événement dans votre vie, tout acte, aussi simple soit-il, arrivent par ordonnance d’Allah. Le connaître c’est parvenir à penser à Lui à travers tout ce que vous vivez, vous rapprocher de plus en plus de Lui et L’adorer avec Ihssân (perfectionnement).

Ce hadith l’explique : Le calife 'Omar (AS) a dit: [i]" Alors que nous étions un jour assis auprès du Messager d'Allah (BP sur lui), voilà que se présenta à nous un homme dont les vêtements étaient très blancs et les cheveux très noirs. Il ne portait aucune marque de voyage et nul parmi nous ne le connaissait. Il s'avança pour venir s'asseoir en face du Prophète (BP sur lui), plaçant ses genoux contre les siens et les paumes de ses mains sur ses cuisses. Il dit au Prophète (BP sur lui) : " Informe- moi, ô Mohammed, sur l'Islam! ". Le Messager d'Allah (BP sur lui) dit: " L'Islam consiste à attester qu'il n'y a pas de divinité autre que Allah et que Mohammed est le Messager d'Allah (BP sur lui). Il consiste aussi à observer correctement la prière, à s'acquitter de l'aumône légale (zakat)". Il lui dit: " La foi consiste à croire en Allah, en Ses Anges, Ses Livres, Ses Messagers et au jour dernier. Elle consiste aussi à croire au destin bon ou mauvais ". Il dit: " Tu as dit vrai ". Il dit encore: " Informe-moi sur la foi parfaite! ". Il dit: " C'est le fait d'adorer Allah comme si tu Le voyais, car si toi tu ne Le vois pas, Lui te voit ".




L’ordre des mots dans les paroles de Djibrîl est très significatif. Il parla de l’Islam puis de la foi et finalement d’Ihssân. L’Ihsân étant d’adorer Allah comme si tu Le voyais et par ce fait même, Le connaître.

Méditons sur le hadith de Hâritha à qui le Prophète (BP sur lui) avait demandé : “Qu’es-tu devenu Hâritha ?” Il répondit : “Je suis devenu un vrai croyant, ô Messager d'Allah.” Le Prophète (BP sur lui) lui dit : Ô Hâritha, toute parole dénote une chose et que dénote ta foi ?” Hâritha répondit : “C’est comme si je voyais le Trône d’Allah devant moi, les habitants du Paradis jouir de leur bonheur, les habitants de l’Enfer crier de souffrance. J’ai délaissé le monde ici-bas, je passe mes nuits à prier et mes jours à jeûner.” Le Prophète (BP sur lui) lui répondit : “Tu es parvenu à la vérité tiens-y ou tu L’as connu, tiens-y.” C’est de cette connaissance dont je suis venu vous parler aujourd’hui et non d’une quelconque connaissance superficielle.


Connaissez-vous le hadith suivant : Allah a quatre-vingts dix neuf attributs et celui qui les a recensés entre au Paradis. La plupart des gens pense que recenser signifie dénombrer alors qu’il s’agit d’analyser et de bien connaître.



Dénombrer les plus beaux attributs d’Allah sans les recenser ne mène pas à L’estimer comme Il se doit ni à Le connaître.

Le hadith d’après Ibn Omar nous le rappelle : Un jour le Prophète (BP sur lui) nous récita ce verset – qui peut être traduit par - : “ Ils n'ont pas estimé Allah comme Il devrait l'être alors qu'au Jour de la Résurrection, Il fera de la terre entière une poignée, et les cieux seront pliés dans Sa (main) droite. Gloire à Lui! Il est au-dessus de ce qu'ils Lui associent. (TSC Az-Zoumar Les Ornements 67).

Il se mit ensuite à dire d’une voix forte : Allah nous fait connaître Sa gloire et nous dit : “Je suis Le Roi, Je suis L’Eminent, Je suis le Prédominant.”

Ibn Omar continua :
J’ai vu à ce moment la chaire du Messager d'Allah (BP sur lui) trembler et j’ai couru la soutenir de crainte de voir le Messager tomber.”

Comment Allah nous guide-t-Il vers Ses beaux noms afin que nous Le connaissions ?



Deux moyens ont été mis à notre disposition afin que nous puissions connaître Allah (SWT) ainsi que Ses beaux noms. Il s’agit d’un Livre à lire et d’un livre à contempler : le Coran et la méditation de l’univers.

source:
amrkhaled.net


Dernière édition par Safiya le Jeu 5 Juin - 7:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barakat.forumdediscussions.com
Safiya
Admin
avatar

Messages : 448
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: A la lumière de Ton nom, nous vivons par Amr Khaled   Jeu 5 Juin - 7:50

Plusieurs exemples nous montrent que le Coran tourne autour d’un axe principal étant celui de l’unicité d’Allah et l’exposition de Ses beaux noms. Parmi ces exemples, citons les suivants :

1. Allah (SWT) dit dans le premier verset révélé dans le Coran – ce qui peut être traduit par -: « Lis au nom de ton Seigneur qui a créé » (TSC- Al-‘Alaq :1). Comme nous le voyons donc, le nom d’Allah est évoqué dès le premier verset en tant que clé de lecture. Vous avez également sans doute remarqué que chaque sourate dans le Coran commence par « Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux ». C’est comme s’il s’agissait d’une directive divine nous incitant à commencer toute action par l’évocation du nom d’Allah.

2. Si nous contemplons sourate Al-Fatiha –considérée comme étant l’une des sourates les plus pesantes dans le Coran-, nous constaterons qu’elle est remplie de beaux noms d’Allah : « Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux * Louange à Allah, Seigneur de l’univers * Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Maître du Jour de la rétribution * » (TSC- Al-Fatiha : 1-4). L’accent mis sur les noms d’Allah dans cette sourate récitée durant chaque prière n’est certainement pas sans raison.

3. L’un des versets les plus importants dans le Coran est celui du Trône. A lui seul, ce verset contient six beaux noms d’Allah : « Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même (Al-Qayyûm). Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur. Et de Sa science, Il n’embrasse que ce qu’Il veut. Son Trône déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et, Il est le Très Haut, le Très Grand » (TSC- Al-Baqara : 255).

C’est un verset d’un très grand poids dans le Coran et que beaucoup de gens répètent constamment sans trop s’attarder sur les trésors qui s’y présentent. Nos cœurs ont-ils jamais vibré en entendant le nom du Al-Aliy « Très Haut » ou celui du Al-Kabir « Très Grand » ? Avons-nous bien pensé au sens de ces noms ? Ton cœur n’a-t-il jamais été touché tandis que, incliné, tu répètes : Glorifié soit-Il mon Seigneur le Très Grand ?

4. Venons maintenant à sourate Al-Ikhlâs qui équivaut au tiers du Coran et regardons de quoi traite-elle dans ses versets. Allah, Exalté soit-Il, dit : « Dis : Il est Allah, Unique * Allah le Seul à être imploré pour ce que nos désirons (As-Samad)… » (TSC- Al-Ikhlâs : 1-2).

Combien de fois as-tu récité cette sourate ? T’es-tu jamais arrêté devant Son nom As-Samad ? As-tu jamais été saisi par une conviction ferme que Seul Allah sera ton refuge lors des difficultés ? Comprends-tu maintenant pourquoi existe-t-il une invocation commençant par « Ô refuge et guide pour les dépourvus de refuge ou de guide ». Le Prophète a donc dit vrai en nous clarifiant que cette sourate équivaut le tiers du Coran. C’est grâce à elle que tu ne demanderas refuge qu’auprès d’Allah, que tu ne craindras qu’Allah et que tu ne t’humilieras que devant Allah. C’est grâce à elle que nous sommes censés comprendre qu’Allah est la Seule source de notre subsistance.

5. Le Coran, dans son inimitabilité, peut expliquer en détail un récit puis résumer sa morale dans les beaux noms qui viennent conclure le verset en question. Nous citons ici à titre d’exemple le verset suivant : « Et quand Abraham dit : « Seigneur ! Montre-moi comment Tu ressuscites les morts », Allah dit : « Ne crois-tu pas encore ? » « Si ! dit Abraham ; mais que mon cœur soit rassuré ». « Prends donc, dit Allah, quatre oiseaux, apprivoise-les (et coupe-les) puis, sur des monts séparés, mets-en un fragment ensuite appelle-les : ils viendront à toi en toute hâte » Le verset se termine par « Et sache qu’Allah est Puissant et Sage » (TSC- Al-Baqarah : 260).



Je vous invite tous, à lire le Coran avec cette nouvelle perspective visant à appréhender les beaux noms d’Allah pour mieux Le connaître. Regardez comment, dans le Coran, après les longs versets ou les longs récits, Allah nous résume la morale et l’essentiel du verset dans un ou deux de Ses beaux noms. Je vous invite à contempler ces versets évoquant la puissance exercée par Allah sur la nature : « Et le soleil court vers un gîte qui lui est assigné ; telle est la détermination du Tout-Puissant, de l’Omniscient » TSC- Yâssîn : 38.

« Allah a créé sept cieux et autant de terres. Entre eux (Son) commandement descend, afin que vous sachiez qu’Allah est en vérité Omnipotent et qu’Allah a embrassé toute chose de (Son) savoir » (TSC- At-Talâq : 12).

« Et Allah a créé d’eau tout animal. Il y en a qui marche sur le ventre, d’autres marchent sur deux pattes, et d’autres encore marchent sur quatre. Allah créé ce qu’Il veut et Allah est Omnipotent » (TSC- An-Nûr : 45).



Non seulement, le Coran nous éclaire sur les beaux noms d’Allah, mais il nous ordonne également d’invoquer Allah par leur biais : « C’est à Allah qu’appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez-Le par ces noms… » (TSC- Al-A‘râf : 180).

Essayons donc, autant que faire se peut, d’invoquer Allah par ses beaux noms et tâchons de choisir un nom approprié à la situation dans laquelle nous nous trouvons. S’il s’agit d’une situation de difficulté matérielle, pourquoi ne pas invoquer Allah par Son nom Ar-Razzaq « Le Pourvoyeur », Al-Wahhab « Le Donateur », ou Al-Fattah « Celui qui ouvre les portes » ? En moment de détresse pour la communauté musulmane, pourquoi ne pas invoquer Allah par Son nom Al-Aziz « Le Tout-Puissant », Al-Jabbar « Le fier » ou Al-Qawiy « L’Omnipotent » ? Veux-tu qu’Allah te raffermisse après Ramadan, pourquoi n’invoques-tu pas Allah par Son nom Al-Hadi « Le Guide » ou Al-Hafedh « Le Préservateur » ?



Tout ce qui précède concernait le Coran et sa relation avec les plus beaux noms d’Allah. Reste le fait que la méditation, demeure une autre méthode de découverte de ces plus beaux noms. En effet, il ne s’agit aucunement de méditer des objets sans âme. Au contraire tout objet ou être dans cet univers glorifie Allah à sa propre façon « Mais vous ne comprenez pas leur façon de Le glorifier » (TSC- Al-Isrâ’ : 44).

Certes, Il serait difficile de comprendre leur manière d’adorer leur Seigneur mais ceci reste appréhendable par le sens et par la méditation. Les couleurs et les oiseaux te guideront vers Son nom « Celui dont la beauté est incomparable » (Al-Badî’), les doigts des pécheurs montreront Son nom Al-Ghaffar « Le Pardonneur », le mort t’indiquera « Le Vivant qui ne meurt jamais » et le noyé interpelle Al-Moughith « Le Secoureur ». En effet, nous nous trouvons dans un vaste univers dont les créatures ne cessent de se prosterner à leur Créateur. « N’as-tu pas vu que c’est devant Allah que se prosternent tous ceux qui sont dans les cieux et tous ceux qui sont sur la terre, le soleil, la lune, les étoiles, les montagnes, les arbres, les animaux, ainsi que beaucoup de gens ? » TSC- Al-Hajj : 18.

Nous sommes quasiment dans une grande mosquée universelle.



L’un des graves problèmes de l’Homme est de s’être habitué à voir dans les phénomènes naturels des événements normaux sans plus réaliser qu’il s’agisse de miracles. C’est dans ce contexte qu’intervient le rôle de la méditation en tant que méthode visant à nous rappeler que ce que nous constatons quotidiennement mérite d’être plus minutieusement observé.



Pourquoi avons-nous intitulé le programme ‘A la lumière de Ton nom, nous vivons’ ? :



Certaines personnes perçoivent les beaux noms d’Allah en tant que source de bénédiction (de baraka) qu’elles évoquent occasionnellement. D’autres les connaissent par cœur mais ne comprennent toujours pas que toute minute de notre vie a une relation avec au moins l’un des plus beaux noms d’Allah. A ces gens nous voulons dire qu’en effet notre vie ne fait que tourner autour de ces plus beaux noms d’Allah et de même pour l’univers entier.



Non seulement notre vie tourne autour de ces plus beaux noms mais la renaissance de notre communauté, sa fierté et sa victoire dépendent tous de la relation que l’on entretient avec ces noms. La sourate dans laquelle un grand nombre de noms d’Allah fut évoqué consécutivement est sourate Al-Hachr : « C’est Lui Allah. Nulle divinité autre que Lui, Le Connaisseur de l’Invisible tout comme le visible. C’est Lui, Le Tout Miséricordieux, Le Tout Miséricordieux * C’est Lui, Allah. Nulle divinité autre que Lui ; Le Souverain, Le Pur, l’Apaisant, Le Rassurant, le Prédominant, Le Tout-Puissant, Le Contraignant, L’Orgueilleux. Gloire à Allah ! Il transcende ce qu’ils Lui associent * C’est Lui Allah, Le Créateur, Celui qui donne un commencement à toute chose, Le Formateur. A Lui les plus beaux noms. Tout ce qui est dans les cieux et la terre Le glorifie. Et c’est Lui le Puissant, Le Sage ». (TSC- Al-Hachr : 22-24).

Ce qui est intéressant c’est le fait que cette sourate évoque surtout une bataille entre les musulmans et les juifs et qui fut remportée par les Musulmans. Ce n’est qu’à la fin de la sourate que les plus beaux noms d’Allah furent évoqués non sans raison. Ceci doit nous interpeller sur la relation que le Coran voulut souligner entre la victoire et les plus beaux noms d’Allah.



--------------------------------------------------------------------------------

[i] TSC : Traduction des Sens du Coran. Cette traduction est celle du sens courant le plus connu jusqu'à présent de la sourate sus mentionnée. Lire la TSC ne remplace nullement sa lecture en arabe, la langue de révélation du noble Coran.



[ii] Soubhanaho Wa Ta’ala : ‘exalté soit-Il’

source: amrkhaled.net
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barakat.forumdediscussions.com
 
A la lumière de Ton nom, nous vivons par Amr Khaled
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous vivons les derniers jours (2Timothée 3:1-5)
» Ce que nous vivons n'est pas une crise... (Humour)
» Le mensonge que nous vivons (Vidéo / VOSTFR)
» "Les temps que nous vivons sont des temps ultimes"
» Le mensonge dans lequel nous vivons.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Islam-science :: Les piliers de l'Islam :: L'Unicité , le Tawhid-
Sauter vers: